Cherche tombe à louer, avec vue sur la mer !

Un soir, après avoir reçu un coup de téléphone la prévenant que sa mère vient de faire une tentative de suicide, Chloé entre dans un cimetière pour réfléchir au calme. Elle découvre que sa mère est en train de s’installer là, squatteuse paumée et sans ressources.

La mère et la fille ne se sont pas vues depuis des années. Elles entament sans attendre une discussion plus que serrée, à coups de coupes de champagne et de cigarettes, jetant ainsi un œil sur un monde dans lequel elles n’ont plus leur place.

Elles sont en rade, mais depuis quand ? La mère Solène, à toujours menti à sa fille concernant l’identité de son père. La fille, Chloé, doit opérer des choix de vie qu’elle n’a plus la force de faire.

Seules dans ce cimetière dont elles font le théâtre de leurs retrouvailles, elles sont là, décalées certes, mais pas plus paumées que le monde dans lequel nous vivons.

Le langage vif et au couteau des deux personnages interdit cependant le dérapage de la pièce vers le drame, c’est bien au contraire la fantaisie voire la clownerie qui sont au programme, même si les sentiments exprimés ne font pas dans la dentelle.